Interview

Interview avec le General Manager Giampiero Roncoroni

Interview

Roncoroni

Quelle a été la performance de Zambon sur le marché suisse en 2018?

En 2018, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 18,3 millions de francs suisses, conformément aux prévisions budgétaires et à notre grande satisfaction, car le contexte dans lequel nous opérons – le marché pharmaceutique – est caractérisé par des dynamiques de plus en plus difficiles, telles que la pression continue sur les prix des médicaments remboursés et l’introduction de nouveaux médicaments génériques.

 

Quels sont les produits-clés pour le marché suisse ?
 
Différents produits ont atteint des ventes record en 2018. Nous sommes extrêmement satisfaits des résultats de notre produit prioritaire, Xadago, qui, trois ans après son lancement, s’est taillé une place importante dans le traitement des maladies neurodégénératives. Nous sommes très satisfaits de nos produits classiques : dans le secteur OTC, on peut distinguer la marque Dolo-Spedifen, un analgésique en automédication. Enfin, Perenterol, notre produit le plus important en termes de chiffre d’affaires, continue à être apprécié pour ses caractéristiques dans le domaine des médicaments probiotiques.

 

Quels sont les points forts de Zambon Suisse SA?

Les atouts de notre entreprise sont nombreux et constituent aujourd’hui une réalité historique parfaitement intégrée dans le tissu local. Nous offrons des produits de qualité, appréciés pour la prescription médicale comme pour l’automédication en pharmacie. Certaines marques sont très connues, comme le Fluimucil, fruit de la recherche du groupe Zambon.

Bien que notre présence auprès des médecins et des pharmacies qui reconnaissent Zambon comme un partenaire fiable soit consolidée, nous sommes aussi en mesure de faire preuve de grande flexibilité. Cela nous permet de nous adapter rapidement aux changements du marché, ayant à cœur un seul et noble objectif : améliorer la qualité de vie des patients.

 

Quels sont les défis que l’entreprise est amenée à affronter?
 
Le défi le plus important est celui de la numérisation de l'entreprise à tous les niveaux, avec un impact sur tous les processus internes, du marketing au service externe. Historiquement, notre entreprise se distingue pour être une entreprise ouverte, où la centralité des ressources humaines qui y circulent est un élément très important. C’est donc une priorité pour nous pouvoir mettre en place une organisation du futur qui sache retenir nos talents, opérer au mieux dans un marché en constante évolution et répondre efficacement aux besoins des patients en offrant une gamme de produits et de services de haute qualité.